google-site-verification: google470c72d93e94d7cb.html

LE CERT EST RECONNU PAR L'Ordre des templeisen de Haute savoie et le Cercle des Cent-Suisses institution d'utilité publique  fédérale et cantonale suisse.

L’APPARTENANCE AU CERT EST RÉGLEMENTÉE PAR DES RÈGLES INTERNES QUI DOIVENT ÊTRE LUES ET APPROUVER PAR CHAQUE MEMBRE ENTRANT, FAUTE DE QUOI SON ENTRÉE AU SEIN DU CERT NE SERA PAS VALIDÉ !

La dénomination du chevalier Templar Quaesitoris, se rapporte à un chevalier Miles devenu un templier relié à l'Ordre des Templeisen et spécialisé dans les enquêtes et les recherches historiques.


Pour exercer sa charge de Chevalier Templar Quaesitoris il faut être détenteur d'une licence d'enquêteur privé ou d'un diplôme d'historien.


Tout chevalier désirant devenir Templar Quaesitoris devra :

1. Etre Chevalier Miles et membre de l'Ordre des Templeisen 


2. Démontrer sa capacité et ses connaissances à la recherche et à l’enquête historique.


3. Etre en pleine capacité de ses moyens physiques et mentaux.


4. S’équiper à ses propres frais du matériel de bases requis.


5. Adopter le règlement interne du CERT, et le valider par sa signature.

6. Obtenir sa licence d'Enquêteur (détective) privé ou l'équivalence auprès de son état ou de son pays ou être détenteur d'un diplôme d'historien.

Etant donné que le mot « histoire » vient du grec ancien historia, signifiant « enquête », « connaissance acquise par l'enquête », qui lui-même vient du terme ἵστωρ, hístōr signifiant « sagesse », « témoin » ou « juge ». Il a pour origine les Enquêtes (Ἱστορίαι / Historíai en grec) d'Hérodote. Littéralement, le mot ionien Historíai signifie « recherches, explorations ».

LA DEVISE DU TEMPLE
Non Nobis Domine, Non Nobis....

Bernard de Fontaine Abbé de Clairvaux dira  des Templiers : «Une nouvelle chevalerie est apparue dans la terre de l’Incarnation… Que ces chevaliers résistent par la force de leur corps à des ennemis corporels, je ne juge pas cela merveilleux, car je ne l’estime pas rare. Mais qu’ils combattent par la force de l’esprit contre les vices et les démons, j’appellerai cela, non seulement merveilleux mais digne de toutes les louanges accordées aux religieux… Ils n’ont rien qui leur soit propre, pas même leur volonté…» 


L'Esprit de la Chevalerie

Monsieur V.E. MICHELET écrivait
« Nous pouvons songer à cette matière de Bretagne  à ces chevaliers réunis autour de la Table Ronde, où apparaît clairement la doctrine secrète de la chevalerie.

Sans être sectaire, nous savons qu’un secret habite les ordres de chevalerie, qu’ils soient historiques, légendaires ou romanesques.

Nous qui sommes chevaliers dans la tradition, mais surtout de noblesse de coeur, nous savons que nous appartenons en plus du monde terrestre à une filiation de l’esprit, mélange d’amour, de droiture, de loyauté, notre but étant la perfection pour une élévation, afin de mieux servir et encore servir.